Moussa TOURE

Réalisateur • Auteur

2 Photos

Cinéma

2018 SAOUDIATOU ET WINEMA - Long Métrage en développement chez EMA FILMS INC.(Canada)
2018 NELSON, L'ECOLIER. - Long-métrage en développement chez SPECIAL TOUCH STUDIOS

Réalisation Cinéma

2012 LA PIROGUE – 87 min
Sélection officielle / Un certain regard/ Cannes 2012 Festival d'Angoulême 2012. Festival de Rio 2012/ Prix de la mise en scène et prix du public Académie des Lumières 2013: Prix du Meilleur Film Francophone Munich au Festival de Munich 2012 - Grand Prix ARI Festival d’Angoulême en 2012 - Prix de la Mise en scène et prix du Public Festival de Vérone en 2012 - Grand Prix avec les félicitations du jury Prix Henry Langlois 2012 Festival de Besançon Grand Prix du jury My French film festival 2013 - Prix de la Presse internationale Festival de film africain de Carthage Tanit D’or et Prix du Public. 23ème Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco) 2013 Etalon de Bronze et 3 Prix spéciaux Festival de Khouribga 2013 - Meilleur Réalisateur et Meilleur Second rôle Festival du Burundi 2013 - Prix du meilleur réalisateur et meilleur film. Trophéesfrancophonesducinémaen 2013-PrixduMeilleurfilmfrancophone,Meilleurephotoet Meilleurscénario Festival Ecran noir au Cameroun 2013 - Prix du Meilleur film 9e Festival Okofilm de Berlin 2014: Le Prix du Public Un village de pêcheurs dans la grande banlieue de Dakar, d'où partent de nombreuses pirogues. Au terme d'une traversée souvent meurtrière, elles vont rejoindre les îles Canaries en territoire espagnol. Baye Laye est capitaine d'une pirogue de pêche, il connaît la mer. Il ne veut pas partir, mais il n'a pas le choix. Il devra conduire 30 hommes en Espagne. Ils ne se comprennent pas tous, certain n'ont jamais vu la mer et personne ne sait ce qui l'attend.
1998 TGV – 90 min - Réalisateur/ Scénariste
Réalisateur/ Scénariste Prix spécial du Jury au Festival International du Film Francophone de Namur Prix de ACCT au Festival International du Film Francophone de Namur Prix de ACCT du meilleur comédien au Festival International du Film Francophone de Namur Prix du Jury du Festival CinemAfrica Prix «Città di Milano» au Festival del Cinema Africano, d’Asia e America Latina Prix du Public et une mention spéciale du Jury de la Compétition Officielle aux comédiens du film, au festival de Cinema Africano, d’Asia e America Latina Prix Mention Spéciale du Festival de Mannheim Sélection officielle au Festival de Fribourg TGV est un car rapide, conduit par Rambo, qui relie Dakar à Conakry. Avant le départ Rambo et ses passagers sont avertis d'un danger : les "Bassaris" sont révoltés à la frontière guinéenne.... A l'écoute de cette nouvelle, une dizaine de passagers seulement décident de tenter l'aventure avec Rambo et Demba, son assistant.
1992 TOUBAB BI – 96 min - Réalisateur/ Scénariste
Réalisateur/ Scénariste Bayard d’Or du meilleur comédien Oumar MAKENA DIOP et Prix Emile Cantillon au Festival International du Film Francophone de Namur de 1991 Grand prix au Festival de Saint-Jean de Luz Soriba Samb, 30 ans, technicien de cinéma n'a jamais quitté le Sénégal. La France, il l'a découverte dans ses livres d'écolier. Il y a aussi ce qu'il a perçu des français avec qui il a travaillé. Et puis, bien sûr, ce qu'il a vu au cinéma. Soriba a décroché un stage dans un laboratoire parisien de cinéma. En quittant Dakar, il a deux missions. Remettre le petit Idi, le fils de sa cousine Aïda, à son père. Et surtout, retrouver Issa, son ami d'enfance qui n'a plus jamais donné signe de vie depuis son départ il y a sept ans. Mais Paris est une bien grande ville et le choc des cultures est difficile.
1988 Baram – court métrage

Réalisation documentaire

2015 BOIS D’EBENE – France 2 - Docu-Fiction - Producteur Executif
Réalisateur Docu-Fiction – Production Les Films d’Ici – TV5 Monde – Planete + Diffusion – Mai 2016 Un documentaire de prime time, consacré à la traite des Africains par les Français à travers l’histoire de deux Africains, Yanka et Toriki, enlevés et conduits en esclavage dans les Caraïbes. Une plongée dans la première moitié du XIXe siècle, qui a vu la traite se poursuivre alors qu’elle était interdite et que montaient les idées abolitionnistes.
2009 LES TECHNICIENS NOS COUSINS – 73 min
Film sur le paludisme et les moustiques
2008 LES YEUX GRANDS OUVERTS – 60 min
Quand il avait 6 ans, ses parents l'ont emmené voir son premier film : un film indien. Depuis, Moussa Touré voulait découvrir de ses propres yeux ce continent de rêves et de danses. Le voilà donc parti en Inde, une petite caméra au bras, confronté à la dure réalité de ce pays et au regard des indiens sur lui, noir africain.
2006 NOSALTRES (NOUS AUTRES) - 73 min
Mention spéciale du festival FESPACO Nommé au 21ème AFI Festival de Los Angeles Projeté en Hors compétition au Festival International du Documentaire de Création de la Rochelle 2008 Mention spéciale au Festival de Toronto 2008 Le film raconte l'histoire de deux communautés, l'une malienne et l'autre catalane, qui vivent ensemble depuis huit ans sans jamais se parler.
2005 NANGADEF – 52 min
Sélection officielle au Festival International du Film Francophone de Namur 2006 Ils ont 13 ans. Il habitent à Apt. Ils ont engagé, dans ce cadre, une correspondance sur le "net" avec Moussa Touré. Alors, lorsque Moussa arrive de Dakar, un jour, dans leur classe et qu'il installe tout de go sa caméra en face de chacun d'eux pour faire connaissance, l'aventure du dialogue et de l'échange commence.
2004 5X5 – 52 min
Sélection officielle au Festival International du Film Francophone de Namur 2005 avec les félicitations du jury Sélection officielle au Festival FESPACO Ouagadougou 2005 Sélection officielle aux Etats Généraux du Film Documentaire à Lussas 2005 Projection hors compétition au Festival International du Documentaire de Création de la Rochelle Entouré de ses cinq femmes et ses vingt-cinq gosses, Salif Jean Diallo est un polygame aux talents multiples et au destin singulier.
2003 NOUS SOMMES NOMBREUSES (TO ZALI EBELE) – 59 min
Prix du meilleur film sur les violences faites aux femmes Festival des violences qui nous affectent 2007 Hors compétition Festival International du Documentaire de Création de la Rochelle 2008 De 1993 à 1999, le Congo Brazza a connu des guerres à répétition. De tous les effets négatifs engendrés, un des plus importants, et peut-être un des moins connus, est la violence sexuelle à l'égard des femmes. Le film donne la parole à ces femmes violées. Elles nous racontent leur histoire, parfois dans le silence. Nous sommes nombreuses, c'est aussi le portrait d'une de ces femmes, Lydie, violée à deux reprises pendant la guerre de 1998 et qui a eu deux jumeaux. Malgré les difficultés, Lydie reste pleine de compassion pour ses agresseurs et elle a su développer des ressources de courage à l'image des femmes du continent.
2002 POUSSIERES DE VILLE – 52 min
Sélection officielle Forum International Médias Nord Sud (Suisse 2002) Compétition officielle Festival Vues d’Afrique (Canada) Sélection officielle du Festival International du Documentaire de Création de la Rochelle 2008 Sélection au Festival francophone de Namur Une bande de jeunes garçons dort sous les tables du marché de Brazzaville. Moussa Touré les y découvre et suit leurs péripéties dans la ville. Ils sont sept et ont entre 7 et 19 ans. Leur première occupation est d'aller à la décharge pour se trouver de quoi manger. Puis chacun fait la cuisine à tour de rôle et tous surveillent le partage des parts. Le quotidien est fait de petits travaux à la sauvette, de ! #! déambulations dans les rues, d'accrochages avec des bandes rivales. Les bagarres éclatent souvent, même au sein du groupe. Lorsque le réalisateur entreprend de ramener chacun des garçons dans ce qui leur reste de famille, les échanges entre lui et les enfants débouchent sur d'autres relations. L'espoir de retrouver un foyer se mêle à la crainte de perdre son indépendance. La rencontre avec quelques- uns des parents révèle le peu d'intérêt qu'ils ont à élever un enfant de plus. Le chemin
1992 Tirailleurs senegalais – 52 min
Réalisateurs : Alain De Sedouy, Éric Deroo, Moussa Touré Le principe du film est de dérouler parallèlement l'histoire des tirailleurs sénégalais, essentiellement sur le plan militaire et sur trois grandes périodes - 1914-1918, 1939-1940, la France Libre -, les guerres coloniales et l'histoire individuelle de deux anciens tirailleurs. Autour d'eux, se greffent des témoignages, ainsi que des archives permettant de comprendre la place de l'engagement des tirailleurs dans l'évolution des ex-Afrique occidentale française et Afrique équatoriale française
1985 histoire oubliée, soldats noirs – 52 min
Réalisateurs : Éric Deroo, Moussa Touré Dans un café des Ardennes, le réalisateur surprend une conversation : en mai 1940, des Tirailleurs Sénégalais auraient combattu dans les épaisses forêts voisines. Ils auraient même résisté près d'un mois alors que le front se disloquait.

Expériences Professionnelles

1996 LES CAPRICES D'UN FLEUVE - Bernard Giraudeau - Producteur exécutif
1989 MORTU NEGA - Flora GOMEZ - Chef electricien
1988 CAMP THIAROYE - Oussamane SEMBENE et Thierno FATY SOW - Chef électricien
1981 COUP DE TORCHON - Bertrand TAVERNIER - chef Electricien
1975 HISTOIRE D'ADELE H - François TRUFFAUT - Chef électricien